Blogue Archives - 911Réno.Solutions - Service 24H pour les travaux urgents en rénovation
Infiltrations d’eau

Infiltrations d’eau

Les INFILTRATIONS D’EAU, qui sont synonymes de peur, de stress, ou d’inquiétudes de tout propriétaire de maison. Les infiltrations d’eau peuvent être de sources variées et cause de dommages plus ou moins importants. Pour vous aider à localiser le point d’entrée, vous n’avez qu’à observer les parties de la maison qui sont affectées, donc si le plafond du dernier étage est mouillé, il est fort probable que la toiture soit en cause. Si l’eau se trouve au plancher à la jonction des murs extérieurs, le revêtement extérieur ou les fenêtres peuvent être en cause. Dans tous les cas, il ne faut pas attendre qu’une simple infiltration d’eau ne se transforme en inondation et occasionne des dommages plus importants aux composantes structurales ou de finition, du bâtiment.

LES SOURCES

Voyez ci-dessous, une liste des endroits d’un bâtiment typique, propices aux infiltrations d’eau en provenance de l’extérieur. Les sources peuvent être multiples, ainsi vous avez ici une énumération des localisations les plus fréquemment rencontrées dans nos maisons et autres bâtiments nord-américains.

  • Fissures des murs de fondation.
  • Drain français bloqué.
  • La dalle de béton du sous-sol qui laisse suinter l’eau sur son périmètre ou à travers des fissures.
  • Revêtement extérieur endommagé, fissuré, détaché de la structure ou avec des parties manquantes.
  • Le revêtement de maçonnerie qui n’est plus étanche à l’eau de pluie, par ses joints déficients, des briques endommagées ou manquantes.
  • Le périmètre des ouvertures, fenêtres ou portes extérieures avec calfeutrage décollé du mur ou désagrégé.
  • Seuils de portes ou de fenêtres qui ne sont pas étanches. (solins ou calfeutrage en mauvais état )
  • Gouttières ou tuyaux de chute bloqués par des débris divers ou des feuilles.
  • Une toiture endommagée ou en fin de vie utile.
  • Solins au toit mal installés ou manquants.

LES CAUSES

Tous les bâtiments requièrent un entretien minimum pour conserver en bon état les composantes, mais aussi pour garantir le maintien de la valeur de la propriété. Comme nous l’avons vu, les infiltrations d’eau sont responsables de plusieurs problèmes de toutes origines, donc il est très important d’intervenir rapidement pour éviter que les choses ne s’aggravent. Les matériaux de revêtement, les produits d’étanchéité, le calfeutrage, etc. subissent l’usure du temps causé par les éléments extérieurs comme les rayons solaires, les écarts de température, le gel / dégel, les mouvements suite à la dilatation de certains matériaux et l’usage des occupants.

IMPORTANT

Les causes des infiltrations d’eau ne sont pas dues uniquement aux éléments extérieurs, il se peut que ce soit une cause interne comme ; un tuyau qui fuit, un drain de plancher mal ajusté, un surplus d’humidité à l’intérieur qui se transforme en condensation comme on peut le constater durant l’hiver sur la surface intérieure de nos vitres. Il se peut aussi qu’un tuyau d’alimentation en eau gèle et se fende laissant par la suite fuir l’eau à l’intérieur de la maison. Malheureusement, nous pouvons dire sources différentes, mais conséquences identiques. On ne parle plus ici d’infiltration d’eau qui sous-entend une provenance extérieure, mais tout simplement un dégât d’eau.

LES MURS DE FONDATIONS

L’eau peut provenir de l’extérieur ou du sol environnant. Ainsi, l’eau de pluie l’été, l’eau du dégel printanier, la fluctuation de la nappe phréatique ou même l’eau de pluie durant l’hiver, sont autant de causes susceptibles de causer une infiltration d’eau à l’intérieur du bâtiment. Ajouter à ceci la présence de fissures de la dalle de béton du plancher, des murs de fondations fissurés ou encore avec l’absence d’enduit goudronné ou de membrane d’étanchéité et vous avez tous les ingrédients nécessaires à une infiltration d’eau en bonne et due forme.

LES MURS EXTÉRIEURS, LES PORTES ET FENÊTRES

En ce qui concerne les composantes des murs extérieurs de maçonnerie, d’acrylique, de vinyle, d’aluminium, d’acier, de bois, etc., les points d’entrées de l’eau de pluie, de fonte de glace ou de neige, sont tout aussi variés que nombreux. Ainsi on doit s’assurer que l’état des finis muraux est convenable que toutes les pièces sont bien en place et que le périmètre de chacune des ouvertures, portes, fenêtres ou sorties d’accessoires de ventilation ou évacuateurs, possède des solins et/ou calfeutrage en bonne condition et étanche à l’eau ou aux intempéries. Vous pourrez en constater les effets en observant des traces de la présence d’eau, des taches/cernes, un fini de plancher ou de mur gonflé ou endommagé, etc. En bref, toute situation qui ne se retrouve pas en temps normal. Certains finis deviendront plus foncés lorsque mouillés comme par exemple du tapis, de la tapisserie, ou même de la peinture et certaines boiseries.

LA TOITURE

En ce qui a trait des infiltrations d’eau en provenance du toit, il existe plusieurs signes avant-coureurs qu’un problème d’étanchéité des matériaux de finition sont défectueux. Donc, si vous constatez des traces d’humidité, des taches, une dégradation de la peinture ou même du revêtement de gypse du plafond, c’est qu’il y a assurément une situation problématique demandant une intervention rapide. Il faut essayer de déterminer, le plus précisément possible, la source de l’infiltration. Les possibilités sont grandes, donc, vous aurez à vérifier les gouttières et les déglacer au besoin, le fini de bardeaux d’asphalte, de métal ou autres équipements et accessoires au toit.

LES INTERVENTIONS

Dans tous les cas, il est primordial d’agir avec rapidité en procédant aux agréments des surfaces affectées. Plus les surfaces mouillées sont rapidement asséchées, plus les dommages seront limités. Ainsi lorsque vous constatez une infiltration d’eau vous devez essayer de déterminer le point d’entrée de l’eau, au meilleur de vos connaissances. Si vous ne réussissez pas, il serait judicieux de contacter un expert du domaine ou un spécialiste du bâtiment (inspecteur, entrepreneur, architecte, etc.) avant que la situation ne dégénère. Notez que, rien ne vous empêche de retirer l’eau vous-même et de procéder à l’assèchement des surfaces, ce serait même souhaitable.

PLUS L’ATTENTE AVANT LES RÉPARATIONS SERA LONGUE, PLUS IL EN COUTERA CHER POUR CORRIGER LA SITUATION !

EXÉCUTION DES TRAVAUX

Il est primordial de bien effectuer une correction de problème, en travaillant en connaissance de cause ou en donnant à un entrepreneur spécialisé, le mandat d’effectuer le travail. Vous avez accès à une banque d’entrepreneurs vérifiés et certifiés conformes, avec 911 Réno Solutions. En plus de vous garantir une qualité de travail, ces personnes peuvent vous conseiller sur la marche à suivre pour aider à solutionner le problème.

MISE EN GARDE !

Il ne faut en aucun cas s’improviser expert ou spécialiste, dans le doute consultez un spécialiste du domaine de la construction. Vous serez mieux en mesure d’apporter la solution, appropriés sans prendre de risques inutiles. Nous espérons que ces informations vous seront utiles, faites-nous savoir votre opinion au sujet de cet article. Faites-nous les suggestions d’articles qui pourraient vous intéresser !

PAR :  Benoit Boulanger tda

 

1-844-704-9111

""
1
Nom
Prénomyour full name
Téléphone
Adresse
Ville
Date des Travauxof appointment
Message
0 /
Previous
Next
Déneiger sa toiture

Déneiger sa toiture

L’hiver 2017-2018 nous en fait voir de toutes les couleurs. Comme tous les hivers, il y a des précipitations de plusieurs types et inévitablement, des accumulations partout, mais en particulier sur les toitures. La chose importante à faire est d’inspecter régulièrement la quantité de neige au toit et de déneiger sa toiture dès que possible, lorsque les quantités sont trop importantes ou dangereuses. Le fait de laisser s’accumuler la neige sans jamais la retirer peut vous réserver des surprises désagréables. Nous vous suggérons fortement de pelleter ou mieux de faire pelleter votre toiture selon sa condition du moment. Évitez les surcharges dommageables ! Déneiger sa toiture sur une base régulière est la meilleure solution.

INTERVENTIONS SELON LES TYPES DE PRÉCIPITATIONS

Parlons des principaux types de précipitations ; la neige, la pluie, le verglas. Tout d’abord il y a la neige qui peut se présenter sous différentes formes. Ainsi il y a la neige légère, celle tombe tout doucement, puis il y a la neige plus sèche, celle qui se tasse dans tous les coins, qu’on dit de tempête, il y a aussi la neige dite mouilleuse, celle qui est plus lourde, plus collante, qu’on appelle aussi la neige à bonhomme. Dans tous ces cas, l’addition de couches successives au fil des chutes de neige augmente le poids plus ou moins rapidement selon le type de flocons.

Si par malheur il tombe de la pluie en cours d’hiver, et c’est souvent le cas, imaginez le poids supplémentaire au toit lorsque cette pluie vient se mélanger à la neige déjà en place. De plus, comme la température est la majorité du temps sous zéro, tout ce mélange finira inévitablement par geler et former de la glace, le pire ennemi des revêtements de couvertures. Finalement, nous vivons de plus en plus souvent des épisodes de pluie verglaçante qui se charge de rendre la tâche du déneigeur, pratiquement impossible sans faire de dégâts au revêtement du toit.

CONSÉQUENCES DES ACCUMULATIONS

Les précipitations qui s’accumulent se transforment avec le temps en neige durcie (dans le meilleur des cas) ou en glace (le plus souvent). Plus la neige séjourne longtemps sur la toiture, plus elle se compacte et ainsi plus elle augmente en poids. (voir tableau aide-mémoire, ci-dessous)
Comment savoir si la structure du toit montre des signes de surcharge ?

Tout d’abord il faut observer l’état des murs s’ils sont déformés, les poutres de soutien qui fléchissent, les portes intérieures qui ferment mal ou qui ne ferment plus du tout, les fissures au plafond et/ou à la jonction des murs, les craquements qui peuvent dans certain cas, se faire entendre, etc. Voilà pourquoi il est très important de déneiger sa toiture, lorsque les signes avant-coureurs d’une surcharge au toit se font sentir, il faut réagir avant le pire.

PROCÉDURES À SUIVRE POUR DÉNEIGER SA TOITURE

Pour déneiger sa toiture, il faut retirer le plus de neige possible de façon uniforme sur toute la surface du toit. Il est important de prendre soin de laisser environ 15 cm (6’’) sur le revêtement du toit. Cette façon de faire assure une forme de protection contre les intempéries et surtout contre les effets des rayons de soleil. Dans le cas ou il y aurait une très grande quantité de neige, il serait préférable de ne pas retirer tout le poids de neige d’un seul coup. Vous devriez le faire en deux ou trois étapes, question de laisser la structure reprendre sa forme originale sans à coup. Lorsque vous ferez ces travaux, ÉVITEZ d’utiliser des outils tranchants ou pointus pour ne pas abimer le revêtement de surface du toit.

TABLEAU DES POIDS DE NEIGE

Un pied cube équivaut à :
Pour chaque surface de 12’’ x 12’’ x 12’’ ( 30 cm x 30 cm x 30 cm ) d’épaisseur de neige accumulée.

  • Neige ( sèche, poudreuse )       : ±   7 à 8 lb / pi³              ( ± 3.5 kg )
  • Neige ( sèche, compactée )      : ±   25 lb / pi³                   ( ± 11.5 kg )
  • Neige ( mouillée )                         : ±   40 lb / pi³                   ( ± 18 kg )
  •  Glace                                                : ±   56 lb / pi³                   ( ± 25.5 kg )
  •  Eau                                                    : ±   65 lb / pi³                   ( ± 30 kg )
  • Verglas / grésil                               : ±   5 lb / pouce d’épaisseur / pi² de surface
    ( ± 2.3 kg / 20 mm d’épaisseur / 30 cm x 30 cm de surface

EXÉCUTION DES TRAVAUX

Dans tous ces cas, il est important de procéder à l’entretien régulier de votre toit, afin d’éviter que la situation ne se dégrade durant la saison hivernale.
Vous pouvez dans certains cas, procéder à l’enlèvement de la neige vous-même ou faire exécuter les travaux par un entrepreneur spécialisé qui possède les outils, l’expérience et les assurances requises pour exécuter ce genre de travail. De cette façon vous aurez une garantie associée au travail exécuté.

Gardez en tête que déneiger sa toiture vous protège contre les avaries de toutes sortes, comme les infiltrations d’eau, les dommages au revêtement du toit, au bris des accessoires que l’on retrouve sur la majorité des toitures, etc. En vous assurant de maintenir votre propriété en bon état, vous assurerez la sécurité des occupants, vous conserverez aussi sa valeur et prolongerez sa durée de vie.

MISE EN GARDE !

Il ne faut en aucun cas, s’improviser  expert ou spécialiste, dans le doute consultez un spécialiste du domaine comme un couvreur.
Vous serez mieux en mesure d’apporter la solution, appropriés sans prendre de risques inutiles. Soyez prudents, prenez toutes les précautions nécessaires afin de prévenir les accidents, vérifiez avant de jeter la neige au sol, que personne ne se trouve en dessous.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles.
Faites-nous savoir votre opinion au sujet de cet article.
Faites-nous vos suggestions d’articles qui pourraient vous intéresser !

PAR :     Benoit Boulanger tda

1-844-704-9111

""
1
Nom
Prénomyour full name
Téléphone
Adresse
Ville
Date des Travauxof appointment
Message
0 /
Previous
Next

Systèmes de chauffage

Systèmes de chauffage

L’hiver arrive à nos portes avec ses précipitations de neige, de verglas et même de pluie (de façon régulière depuis quelques années) et surtout il nous arrive avec son temps froid. Aujourd’hui il existe plusieurs façons de se prémunir contre le froid, ainsi l’isolation des murs, toitures et planchers, sont autant d’endroits où appliquer un matériau isolant qui permettra de conserver la chaleur à l’intérieur le plus longtemps possible.

L’élément principal en complément de l’isolation est bien sûr, LE CHAUFFAGE et ses différents types de systèmes.

Il existe plusieurs types de chauffage pour nos bâtiments nord-américains que vous devez connaitre, soit pour faire le choix d’un nouveau système ou pour la maintenance / entretien du système de chauffage que vous possédez déjà. Dans cet article nous essayerons de faire ressortir les avantages et inconvénients pour chacun d’entre eux.

QUEL TYPE DE CHAUFFAGE AVEZ-VOUS ?

Voici quelques-uns des systèmes de chauffage les plus couramment rencontrés dans nos maisons.

1. ÉLECTRIQUE

Plinthes chauffantes, chauffage radiant, à air pulsé, à convection, etc.

Avantages :

  • Tous ces types de chauffages sont très faciles d’entretien.
  • Les chauffages radiants et à air pulsé sont très confortables pour les occupants et permettent certains ajustements.
  • Les plinthes chauffantes sont relativement économiques à l’achat ainsi qu’à l’installation.
  • Usage dans de multiples situations.

Inconvénients :

  • Plinthes chauffantes (les plus courantes dans les maisons du Québec) donne un chauffage inégal et inconfortable.
  • Chauffages radiants et air pulsé sont tributaires d’un thermostat central dans la majorité des cas. Ils ne peuvent desservir que la maison dans son ensemble et non pas à la demande, pour chacune des pièces.
  • Peuvent être dispendieux à l’usage, alors que les coûts de l’énergie sont à la merci d’un seul fournisseur soit : Hydro-Québec.

2. AU MAZOUT

À air pulsé (souvent appelé à air chaud)

Avantages : 

  • Extrêmement confortable, dû au fait que l’air est soufflé dans chaque pièce ce qui assure un bon mélange de l’air, partout dans le bâtiment.
  • Certains accessoires comme un humidificateur, peut être installé pour éviter un assèchement de l’air ambiant. Un échangeur d’air peut aussi garantir un bon remplacement de l’air intérieur.
  • Une pompe thermique peut aussi y être ajoutée en vue de la climatisation durant la période estivale.

Inconvénients :

  • Les systèmes à air chaud peuvent laisser des traces de résidu de combustion (suie), si mal entretenu.
  • Ce type de chauffage est assez dispendieux, de par l’achat de la fournaise, du réservoir d’huile, des équipements associés à son fonctionnement et à l’installation des conduits de ventilations utilisés pour le transport de l’air.
  • Peuvent être dispendieux à l’usage, alors que les coûts du mazout (huile à chauffage) sont dépendants du prix du pétrole.
  • Comme dans le cas du chauffage électrique, ce type de système ne fonctionne qu’à l’aide d’un thermostat central dans la majorité des cas. Il ne peut desservir que la maison dans son ensemble et non pas à la demande, pour chacune des pièces.
  • L’installation des conduits de distribution de l’air peut être problématique si l’installation n’a pas été exécutée au moment de la construction de la maison.
  • Ce type de chauffage demande des travaux de maintenance / entretien périodique (au minimum 1 fois par année). Certaines composantes demandent à être remplacées comme, les buses d’injection, les filtres à huile et les filtres à air.
  • Comme tout système comportant de la combustion, vous devrez procéder à l’entretien et au ramonage de la cheminée, sur une base régulière.

3. À L’EAU CHAUDE

bouilloire centrale + système de circulation d’eau

Avantages :

  • Très confortable, dû au fait que l’air est réparti de façon assez uniforme dans les pièces.
  • Ce type de système évite un assèchement de l’air ambiant, aussi important que ne le ferait le chauffage à air pulsé.

Inconvénients :

  • Moins fréquent de nos jours, parce que très dispendieux d’installation, il se retrouve le plus souvent, dans des bâtiments anciens et au moment de travaux de rénovation.
  • Les diffuseurs (calorifères) sont quelques fois encombrants surtout lorsqu’ils sont situés à des endroits autres que sous les fenêtres.
  • En cas d’un manque de mazout ou d’une panne de la bouilloire centrale, il y a assurément un risque de gel de la tuyauterie, qui peut éclater et engendrer un dégât d’eau plus ou moins important.
  • Comme tout système comportant de la combustion, vous devrez procéder à l’entretien et au ramonage de la cheminée, sur une base régulière.

4. AU BOIS

Unité de chauffage à combustion lente, les foyers traditionnels ou autres équipements du même genre…

Avantages :

  • Les coûts d’installation sont relativement peu dispendieux, que ce soit pour l’achat ou la pose de l’appareil et de la cheminée.
  • L’approvisionnement en matière combustible (bois) est assez facile, surtout pour ceux qui restent à proximité de la ressource ou carrément dans la forêt.
  • Les coûts d’achat du bois de chauffage sont modérés et ne comportent que de faibles augmentations d’une année à l’autre.

Inconvénients :

  • Ce type de chauffage demande une surveillance constante due au fait que la combustion est dépendante d’une flamme nue très variable (unité à combustion lente et foyer ouverts). Il n’y a pas de thermostat régulateur de combustion, donc la chaleur dispensée est un peu aléatoire et surtout très inégale. Un approvisionnement en combustible est nécessaire et demande l’ajout de bûches (ou granules) sur une base continue.
  • La source d’énergie de ce genre de chauffage est essentiellement ; le bois sous toutes ses formes que ce soit des bûches de bois ou ‘’écologiques’’, des granules ou des retailles de coupe, etc.. Dans tous ces cas, la manipulation est un élément non négligeable, soit par l’entreposage requis, par le fait du poids des morceaux / sacs ou dû au fait qu’ils sont malpropres et laisse des particules un peu partout sur votre passage.
  • Ce type de système ne comporte qu’un seul élément soit, un foyer à combustion lente ou autre type d’équipement du même genre (mis à part la cheminée). Il doit donc être le plus centralisé possible, dans le bâtiment, pour assurer une chaleur répartie de façon la plus uniforme.
  • Le chauffage au bois, assèche l’air et demande beaucoup d’oxygène pour effectuer sa combustion. Il demande aussi l’usage d’un moyen de ventilation pour augmenter la répartition de la chaleur dans chaque pièce.
  • Comme tout système comportant de la combustion, vous devrez procéder à l’entretien et au ramonage de la cheminée, sur une base régulière.

NOTES :

  • Dans tous ces cas, il est important de procéder à l’entretien régulier et aux réparations requises afin d’éviter que la situation ne se dégrade durant la saison hivernale.
  • Une intervention rapide à un problème relié au chauffage, est gage de sécurité, de qualité des espaces vie, de votre habitation et ses occupants.
  • Une attention particulière devrait être portée aux composantes de tous systèmes de chauffage, qui sont appelés à être fortement sollicités, durant les périodes de grands froids de l’hiver.

EXÉCUTION DES TRAVAUX

Vous pouvez dans certains cas, procéder à l’entretien et/ou aux réparations, ou faire exécuter les correctifs souhaitables, par un entrepreneur spécialisé, pour tout problème urgent, pour un entretien régulier ou une simple réparation de dépannage.

En vous assurant de maintenir votre propriété en bon état, vous conserverez ainsi sa valeur et prolongerez sa durée de vie.

MISE EN GARDE !

Il ne faut, en aucun cas, s’improviser ‘’ expert ou spécialiste ‘’, dans le doute consultez un spécialiste du domaine de la construction. Vous serez mieux en mesure d’apporter le ou les correctifs nécessaires, appropriés…

Retenez qu’une réparation mal exécutée peut amplifier un problème !

PAR : Benoit Boulanger TDA

VOUS ÊTES VICTIME D’UN OU PLUSIEURS DE CES SINISTRES ?
Laissez-nous vous assister et vous aider à surmonter cet épreuve !
CONTACTEZ-NOUS pour une INTERVENTION RAPIDE, SERVICE 24 h/ 7 jours
Nous faciliterons le retour à une “situation normale”

1-844-704-9111

""
1
Nom
Prénomyour full name
Téléphone
Adresse
Ville
Date des Travauxof appointment
Message
0 /
Previous
Next
Ventilation intérieure

Ventilation intérieure

Nous sommes déjà bien installés en hiver et les conditions climatiques et précipitations de toutes sortes, se manifestes de différentes façons. Depuis quelques années, le climat fait toutes sortes d’acrobaties nous imposant de vivre, de plus en plus souvent, avec des conditions climatiques extrêmes. Aujourd’hui nous allons voir un élément très important pour le confort et la santé des occupants de tous bâtiments ; la ventilation intérieure.

Il existe plusieurs façons de vérifier la qualité de l’air intérieur d’une maison. La qualité de l’air ambiant est tributaire d’une ventilation intérieure adéquate. Ainsi, plusieurs facteurs peuvent agirent indépendamment un de l’autre ou interagirent entre eux, comme vous le constaterez ci-dessous.

La ventilation intérieure est garante de santé pour les occupants, c’est elle qui assure une certaine prévention en regard à plusieurs inconforts pouvant mener à des maux divers, des allergies ou dans certains cas à des maladies graves.

Bien sûr, mis à part la santé des occupants, il y a aussi l’état général des matériaux composant votre maison, qui doit être pris en compte. Ainsi, les problèmes de ventilation, de moisissures ou d’humidité, peuvent affecter grandement les capacités, performance ou même l’esthétique, des matériaux de construction.

Liste d’éléments affectant la qualité de l’air d’une maison ;

  • Le taux d’humidité contenu dans l’air.
  • Le manque de changements d’air à l’intérieur.
  • Une maison trop étanche à l’air extérieur.
  • La présence de moisissures.
  • Conduit d’évacuation des sécheuses qui se jettent à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur.
  • Le manque d’isolation suffisante aux murs et au toit.
  • L’entreposage de matériaux, tissus, tapis, bûches de bois de chauffage, etc. …

Sources, problèmes et solutions

Le taux d’humidité dans l’air

Sources : elles peuvent être multiples, en voici quelques-unes …

  • L’usage de l’eau en grande quantité pour les douches, le lavage du linge, des planchers, etc.
  • Le séchage du linge, suspendu à l’intérieur des pièces.
  • La cuisson d’aliments lors de la préparation des repas.
  • Les vêtements, bottes et souliers, mouillés par la pluie ou la neige.
  • Les tapis d’entrée ou autres qui sont détrempés.
  • La respiration humaine.

Problèmes :

  • Le surplus d’humidité peut se condenser sur les surfaces des portes ou fenêtres.
  • Difficulté de chauffer efficacement, l’air humide demande beaucoup plus d’énergie pour le chauffage de l’air, que ne le demande l’air sec.
  • Favorise la formation de moisissures sur la surface intérieure des murs extérieurs de sous-sol ou aux étages, sur les planchers ou aux plafonds.

Solutions :

  • Installer un déshumidificateur.
  • Augmenter les changements d’air en installant un appareil échangeur d’air.
  • Diminuer les sources d’apport d’humidité comme la cuisson, la présence de tissus mouillés.
  • Régulariser les activités familiales comme les douches, bains, les différentes activités demandant l’usage de l’eau en quantité plus ou moins importante.

Une maison trop étanche à l’air extérieur

Sources :

  • Isolation générale importante et suffisante.
  • Calfeutrage général des ouvertures (portes et fenêtres), adéquat et probablement en bonne condition.
  • Absence d’appareil ou méthode favorisant le remplacement de l’air vicié par de l’air frais.

Problèmes :

  • Contribue à l’augmentation du taux d’humidité intérieur.
  • Sensation de manque d’air au moment de respirer.
  • Augmentation de la fréquence des rhumes, grippe et autres maladies respiratoires, surtout après une longue période sans sortir de la maison. (exemple, pendant une tempête de neige)
  • Donne l’impression de respirer dans un espace clos sans apport d’air frais et avec odeur d’air confinée.
  • Favorise la formation de moisissures sur les surfaces intérieures des murs extérieurs.

Solutions :

  • Favoriser l’ajout d’air frais et évacuer l’air vicié, régulièrement par l’usage d’un équipement approprié.
  • Stabiliser le plus possible, la production d’humidité.
  • Utiliser les extracteurs d’air des salles de bains, cuisinière, salle de lavage, etc. … lors des activités reliées.
  • Augmenter les changements d’air en ouvrant les fenêtres quelques minutes par jour. (méthode manuelle)
  • Installer un appareil échangeur d’air, lorsque possible.
  • Ajouter des prises d’air extérieur sur votre système de chauffage à air pulsé.

La présence de moisissures

Sources :

  • Taux d’humidité intérieur trop important.
  • Mauvaise ventilation intérieure, air confiné.
  • Objets divers en contact direct avec les surfaces intérieures froides, des murs extérieurs.

Problèmes :

  • Combiné au manque de lumière et de ventilation, le surplus d’humidité contenu dans l’air favorise la formation de champignons et/ou de moisissures.
  • Ces différents types de moisissures occasionnent des problèmes de santé qui peut être très grave.
  • Manque de circulation d’air partout le long des surfaces intérieures des murs extérieurs ou dans une moindre mesure, dans les pièces donnant sur l’intérieur seulement comme des rangements au sous-sol, salles de lavages, penderies de toutes sortes, etc. …

Solutions :

  • Évacuer les sécheuses à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur.
  • Toujours faire fonctionner le ventilateur de plafond au moment des bains et des douches (surtout).
  • Éviter le plus possible, l’entreposage de matériaux humides comme les tissus, tapis, bûches de bois de chauffage, etc. …
  • Laisser un espace suffisant derrière les objets adossés aux murs extérieurs afin de favoriser la ventilation et l’assèchement de la surface du mur. ( bureaux, commodes, peluches, linge, boites de carton, livres empilés, etc.)
  • Contrôler le plus possible le taux d’humidité intérieur.

CONCLUSIONS

Dans cet article nous avons fait ressortir le côté essentiel d’une ventilation intérieure efficace. Nous avons constaté qu’il est de première importance d’assurer une circulation et un remplacement de l’air intérieur de votre habitation.

Vous devez trouver les solutions les mieux adaptées à votre maison ainsi qu’à votre style de vie ou situation personnelle. Il existe plusieurs types de solutions pour les différents types de bâtiments et types de problématiques.

Le secret de l’application des solutions est de prendre les problèmes un à un et de les régler selon les différentes possibilités offertes que nous avons vues précédemment.

Par contre, il faudra toujours tenir compte de l’état général de vos équipements et appareils actuels. La clé du succès est sans aucun doute la maintenance / entretien de vos systèmes de ventilation / chauffage déjà en place.

NOTES :

  • Dans tous ces cas, il est important de procéder à l’entretien régulier et aux réparations requises afin d’éviter toutes situations problématiques. Peut-être même que certains travaux d’ajustements s’avèreront nécessaires à la résolution de certains problèmes.
  • Une intervention rapide et adéquate à tous problèmes de ventilation, est gage de qualité de vie des occupants de tout genre de bâtiments.
  • La grande majorité des interventions à la ventilation intérieure de vos habitations s’effectue durant la période hivernale surtout. C’est à ce moment-là, que les problèmes ou leurs effets soient les plus visibles ou sensibles.
  • Par contre, il ne faut pas penser que les autres saisons peuvent être négligées. Les mêmes règles sont applicables tout au long de l’année …

EXÉCUTION DES TRAVAUX

Vous pouvez dans certains cas, procéder à l’entretien et/ou aux réparations, ou faire exécuter les correctifs souhaitables, par un entrepreneur spécialisé, pour tout problème urgent, pour un entretien régulier ou une simple réparation de dépannage.

En vous assurant de maintenir votre propriété en bon état, vous conserverez ainsi sa valeur et prolongerez sa durée de vie, sans oublier que vous améliorerez sensiblement votre qualité de vie.

MISE EN GARDE !

Il ne faut, en aucun cas, s’improviser ‘’ expert ou spécialiste ‘’, dans le doute consultez un spécialiste du domaine de la construction. Vous serez mieux en mesure d’apporter le ou les correctifs nécessaires, appropriés…

Retenez qu’une réparation mal exécutée peut amplifier un problème !

PAR :     Benoit Boulanger tda

Bien préparer sa maison pour l’hiver

Bien préparer sa maison pour l’hiver

INSPECTION EXTÉRIEURE
POUR PRÉPARER SA MAISON POUR L’HIVER :

Voici venir l’automne avec sa température qui baisse, les feuilles qui tombent, la pluie plus fréquente et quelques fois, la neige qui se montre le nez. Il faut bien préparer sa maison pour l’hiver.

Dès son arrivée, il est sage de faire une inspection visuelle des composantes de l’enveloppe extérieure de votre maison et autres dépendances. Cet exercice a pour but de déceler les irrégularités aux composantes, qui pourraient être affectées  par les intempéries de l’hiver. Tel que la neige, la glace, l’eau, le froid, le vent, etc.

Pour arriver à préparer sa maison pour l’hiver, vous devrez observer l’état physique des composantes. Il y a l’état général des matériaux, ainsi que toutes fissures ou décollement des finis aux murs extérieurs et/ou de la toiture. Bref, toutes déformations ou altérations par rapport à l’état normal des matériaux ou compositions. Il est important de procéder aux réparations requises afin d’éviter que la situation ne se dégrade davantage durant la saison hivernale.

Une intervention rapide à un problème urgent ou non est gage de sécurité et de qualité des espaces de vie, de votre habitation. N’oubliez pas que c’est aussi le temps de ranger les accessoires de jardin, les meubles de patio, les boyaux d’arrosage, ainsi que de procéder à la préparation de la piscine et/ou du spa, pour l’hiver.

LISTE DES ÉLÉMENTS À VÉRIFIER POUR PRÉPARER SA MAISON POUR L’HIVER :

 

LA TOITURE :

Observez l’état des matériaux de finition sur la toiture, comme les bardeaux d’asphalte, la membrane ou autres types de revêtement. Apporter une attention particulière aux solins, murs ou intersections verticales donnant sur le toit ou sur une cheminée.

LES CORNICHES :

Toutes les composantes des avant-toits tel que ; les soffites ventilés, les fascias, les sorties de ventilation, etc. S’assurer que les panneaux de soffites en aluminium sont bien en place.

LES GOUTTIÈRES :

Vider et nettoyer les gouttières en enlevant les feuilles, branches ou autre débris qui pourraient s’y trouver. Laver avec le boyau d’arrosage, les gouttières et tuyaux de chutes (descentes de gouttières) pour ne s’assurer que rien n’obstruent le passage de l’eau, qui pourrait être retenue prisonnière et geler pendant l’hiver. Le but étant de prévenir l’éclatement des conduits de chute.

LES MURS EXTÉRIEURS :

Vérifier les parements extérieurs de brique, pierre, bois, vinyle, aluminium, d’acier, crépis, etc.
Porter attention aux jonctions de toit et murs, les marquises d’entrée, les balcons, terrasses, etc.

LES MURS DE FONDATIONS :

Inspecter les murs de fondations pour s’assurer qu’il n’y a pas de fissures dans lesquelles l’eau pourrait s’infiltrer et geler, ce qui pourrait faire éclater le béton et accentuer le problème en causant des infiltrations au sous-sol.

LES PORTES ET FENÊTRES :

Vérifier le calfeutrage des ouvertures, fenêtres, portes extérieures et portes de garage, ne comporte pas de décollement ou de fissures qui seraient propices aux infiltrations. S’assurer que les coupe-froids des portes extérieures sont en bon état et bien ajustés.Vérifier que les panneaux de porte et/ou fenêtres sont bien ajustés et ferment adéquatement les ouvertures.

LES ESCALIERS ET AUTRES ACCÈS :

Vérifier que les surfaces des trottoirs, paliers, escaliers, rampes d’accès à votre propriété, ainsi que les escaliers d’accès au sous-sol, situés à l’extérieur, sont uniformes et sans dénivellations. Le but étant de s’assurer un déneigement sans obstacle.

LES ÉVACUATEURS :

S’assurer que le périmètre des sorties de hottes de cuisinières, sécheuses, échangeurs d’air, ventilateurs de salles de bain, etc., sont bien calfeutrés pour couper toutes infiltrations d’air ou d’eau.

LES ÉQUIPEMENTS DE MÉCANIQUE :

Les unités de climatisation/chauffage, pompes thermiques, réservoir de mazout ou de propane, etc.
Les blocs de béton, le béton, le crépi, les ouvertures ( fenêtres et portes) les trappes d’accès, etc.

LES ACCESSOIRES :

Robinets d’arrosages extérieurs, prises électriques, mât et compteur d’électricité, tuyaux de remplissage et évent du réservoir de mazout, les éléments décoratifs divers, etc. sont autant d’éléments à contrôler. Retirer les boyaux d’arrosage des robinets extérieurs, pour éviter que l’eau qui s’y trouve ne gèle et n’endommage le robinet et le conduit d’eau en provenance de l’intérieur. Un bris du conduit d’alimentation pourrait occasionner une fuite d’eau dans le mur ou à l’intérieur du bâtiment. Pour les équipements reliés au réservoir de mazout, devraient être vérifié par un professionnel du domaine, question de sécurité.

NOTE : Une attention particulière devrait être portée aux composantes de la toiture, des murs extérieurs et des murs de fondations, ces derniers étant souvent les plus sollicités aux écarts climatiques et mouvements du sol. Ces éléments de l’enveloppe représentent la barrière ultime, de protection des ‘’espaces vie’’, à l’intérieur de l’habitation.

EXÉCUTION DES TRAVAUX

Vous pouvez maintenant, procéder aux réparations ou faire exécuter les correctifs souhaitables, par un entrepreneur spécialisé s’il y a lieu, pour tout problème urgent ou une simple rénovation de dépannage. En vous assurant de maintenir votre propriété en bon état, vous conserverez ainsi sa valeur et prolongerez sa durée de vie.

MISE EN GARDE : Il ne faut, en aucun cas, s’improviser expert ou spécialiste, dans le doute consultez un spécialiste du domaine de la construction. Vous serez mieux en mesure d’apporter le ou les correctifs nécessaires, appropriés pour bien préparer sa maison pour l’hiver.

Retenez qu’une réparation mal exécutée peut amplifier un problème !

 

VOUS ÊTES VICTIME D’UN OU PLUSIEURS DE CES SINISTRES ?
Laissez-nous vous assister et vous aider à surmonter cet épreuve !
CONTACTEZ-NOUS pour une INTERVENTION RAPIDESERVICE 24 h/ 7 jours
Nous faciliterons le retour à une “situation normale”

1-844-704-9111

""
1
Nom
Prénomyour full name
Téléphone
Adresse
Ville
Date des Travauxof appointment
Message
0 /
Previous
Next

Les dommages causés par le vent

Les dommages causés par le vent

LES DOMMAGES CAUSÉS PAR LE VENT

Les dommages causés par le vent peuvent être dévastateurs. Lorsqu’il est calme, tout va bien,
c’est lorsqu’il devient extrême que les problèmes surviennent.

Les dommages causés par le vent, peuvent avoir plusieurs facteurs importants,
surtout si ils sont violent et déplacent des débris ou de la neige par exemple.

Les vents violent sont souvent la cause de dommages reliés au bâtiment, tel que :

  • Bardeaux de toiture arrachés
  • Branches cassées plus ou moins grosses qui brisent les revêtements extérieurs
  • Poteaux ou arbres déracinés qui tombent sur le bâtiment
  • Revêtement muraux arrachés ou endommagés
  • Vitres cassées
  • Portes d’entrées commerciales ou résidentielles, endommagées ou arrachées
  • Infiltration d’eau poussée à l’intérieur
  • Équipements au toit arrachés
  • Cheminées brisées
  • Etc.

VOUS ÊTES VICTIME D’UN OU PLUSIEURS DE CES SINISTRES ?
Laissez-nous vous assister et vous aider à surmonter cet épreuve !
CONTACTEZ-NOUS pour une INTERVENTION RAPIDESERVICE 24 h/ 7 jours
Nous faciliterons le retour à une “situation normale”

1-844-704-9111

""
1
Nom
Prénomyour full name
Téléphone
Adresse
Ville
Date des Travauxof appointment
Message
0 /
Previous
Next