Ventilation intérieure - 911Réno.Solutions - Service 24H pour les travaux urgents en rénovation

Nous sommes déjà bien installés en hiver et les conditions climatiques et précipitations de toutes sortes, se manifestes de différentes façons. Depuis quelques années, le climat fait toutes sortes d’acrobaties nous imposant de vivre, de plus en plus souvent, avec des conditions climatiques extrêmes. Aujourd’hui nous allons voir un élément très important pour le confort et la santé des occupants de tous bâtiments ; la ventilation intérieure.

Il existe plusieurs façons de vérifier la qualité de l’air intérieur d’une maison. La qualité de l’air ambiant est tributaire d’une ventilation intérieure adéquate. Ainsi, plusieurs facteurs peuvent agirent indépendamment un de l’autre ou interagirent entre eux, comme vous le constaterez ci-dessous.

La ventilation intérieure est garante de santé pour les occupants, c’est elle qui assure une certaine prévention en regard à plusieurs inconforts pouvant mener à des maux divers, des allergies ou dans certains cas à des maladies graves.

Bien sûr, mis à part la santé des occupants, il y a aussi l’état général des matériaux composant votre maison, qui doit être pris en compte. Ainsi, les problèmes de ventilation, de moisissures ou d’humidité, peuvent affecter grandement les capacités, performance ou même l’esthétique, des matériaux de construction.

Liste d’éléments affectant la qualité de l’air d’une maison ;

  • Le taux d’humidité contenu dans l’air.
  • Le manque de changements d’air à l’intérieur.
  • Une maison trop étanche à l’air extérieur.
  • La présence de moisissures.
  • Conduit d’évacuation des sécheuses qui se jettent à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur.
  • Le manque d’isolation suffisante aux murs et au toit.
  • L’entreposage de matériaux, tissus, tapis, bûches de bois de chauffage, etc. …

Sources, problèmes et solutions

Le taux d’humidité dans l’air

Sources : elles peuvent être multiples, en voici quelques-unes …

  • L’usage de l’eau en grande quantité pour les douches, le lavage du linge, des planchers, etc.
  • Le séchage du linge, suspendu à l’intérieur des pièces.
  • La cuisson d’aliments lors de la préparation des repas.
  • Les vêtements, bottes et souliers, mouillés par la pluie ou la neige.
  • Les tapis d’entrée ou autres qui sont détrempés.
  • La respiration humaine.

Problèmes :

  • Le surplus d’humidité peut se condenser sur les surfaces des portes ou fenêtres.
  • Difficulté de chauffer efficacement, l’air humide demande beaucoup plus d’énergie pour le chauffage de l’air, que ne le demande l’air sec.
  • Favorise la formation de moisissures sur la surface intérieure des murs extérieurs de sous-sol ou aux étages, sur les planchers ou aux plafonds.

Solutions :

  • Installer un déshumidificateur.
  • Augmenter les changements d’air en installant un appareil échangeur d’air.
  • Diminuer les sources d’apport d’humidité comme la cuisson, la présence de tissus mouillés.
  • Régulariser les activités familiales comme les douches, bains, les différentes activités demandant l’usage de l’eau en quantité plus ou moins importante.

Une maison trop étanche à l’air extérieur

Sources :

  • Isolation générale importante et suffisante.
  • Calfeutrage général des ouvertures (portes et fenêtres), adéquat et probablement en bonne condition.
  • Absence d’appareil ou méthode favorisant le remplacement de l’air vicié par de l’air frais.

Problèmes :

  • Contribue à l’augmentation du taux d’humidité intérieur.
  • Sensation de manque d’air au moment de respirer.
  • Augmentation de la fréquence des rhumes, grippe et autres maladies respiratoires, surtout après une longue période sans sortir de la maison. (exemple, pendant une tempête de neige)
  • Donne l’impression de respirer dans un espace clos sans apport d’air frais et avec odeur d’air confinée.
  • Favorise la formation de moisissures sur les surfaces intérieures des murs extérieurs.

Solutions :

  • Favoriser l’ajout d’air frais et évacuer l’air vicié, régulièrement par l’usage d’un équipement approprié.
  • Stabiliser le plus possible, la production d’humidité.
  • Utiliser les extracteurs d’air des salles de bains, cuisinière, salle de lavage, etc. … lors des activités reliées.
  • Augmenter les changements d’air en ouvrant les fenêtres quelques minutes par jour. (méthode manuelle)
  • Installer un appareil échangeur d’air, lorsque possible.
  • Ajouter des prises d’air extérieur sur votre système de chauffage à air pulsé.

La présence de moisissures

Sources :

  • Taux d’humidité intérieur trop important.
  • Mauvaise ventilation intérieure, air confiné.
  • Objets divers en contact direct avec les surfaces intérieures froides, des murs extérieurs.

Problèmes :

  • Combiné au manque de lumière et de ventilation, le surplus d’humidité contenu dans l’air favorise la formation de champignons et/ou de moisissures.
  • Ces différents types de moisissures occasionnent des problèmes de santé qui peut être très grave.
  • Manque de circulation d’air partout le long des surfaces intérieures des murs extérieurs ou dans une moindre mesure, dans les pièces donnant sur l’intérieur seulement comme des rangements au sous-sol, salles de lavages, penderies de toutes sortes, etc. …

Solutions :

  • Évacuer les sécheuses à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur.
  • Toujours faire fonctionner le ventilateur de plafond au moment des bains et des douches (surtout).
  • Éviter le plus possible, l’entreposage de matériaux humides comme les tissus, tapis, bûches de bois de chauffage, etc. …
  • Laisser un espace suffisant derrière les objets adossés aux murs extérieurs afin de favoriser la ventilation et l’assèchement de la surface du mur. ( bureaux, commodes, peluches, linge, boites de carton, livres empilés, etc.)
  • Contrôler le plus possible le taux d’humidité intérieur.

CONCLUSIONS

Dans cet article nous avons fait ressortir le côté essentiel d’une ventilation intérieure efficace. Nous avons constaté qu’il est de première importance d’assurer une circulation et un remplacement de l’air intérieur de votre habitation.

Vous devez trouver les solutions les mieux adaptées à votre maison ainsi qu’à votre style de vie ou situation personnelle. Il existe plusieurs types de solutions pour les différents types de bâtiments et types de problématiques.

Le secret de l’application des solutions est de prendre les problèmes un à un et de les régler selon les différentes possibilités offertes que nous avons vues précédemment.

Par contre, il faudra toujours tenir compte de l’état général de vos équipements et appareils actuels. La clé du succès est sans aucun doute la maintenance / entretien de vos systèmes de ventilation / chauffage déjà en place.

NOTES :

  • Dans tous ces cas, il est important de procéder à l’entretien régulier et aux réparations requises afin d’éviter toutes situations problématiques. Peut-être même que certains travaux d’ajustements s’avèreront nécessaires à la résolution de certains problèmes.
  • Une intervention rapide et adéquate à tous problèmes de ventilation, est gage de qualité de vie des occupants de tout genre de bâtiments.
  • La grande majorité des interventions à la ventilation intérieure de vos habitations s’effectue durant la période hivernale surtout. C’est à ce moment-là, que les problèmes ou leurs effets soient les plus visibles ou sensibles.
  • Par contre, il ne faut pas penser que les autres saisons peuvent être négligées. Les mêmes règles sont applicables tout au long de l’année …

EXÉCUTION DES TRAVAUX

Vous pouvez dans certains cas, procéder à l’entretien et/ou aux réparations, ou faire exécuter les correctifs souhaitables, par un entrepreneur spécialisé, pour tout problème urgent, pour un entretien régulier ou une simple réparation de dépannage.

En vous assurant de maintenir votre propriété en bon état, vous conserverez ainsi sa valeur et prolongerez sa durée de vie, sans oublier que vous améliorerez sensiblement votre qualité de vie.

MISE EN GARDE !

Il ne faut, en aucun cas, s’improviser ‘’ expert ou spécialiste ‘’, dans le doute consultez un spécialiste du domaine de la construction. Vous serez mieux en mesure d’apporter le ou les correctifs nécessaires, appropriés…

Retenez qu’une réparation mal exécutée peut amplifier un problème !

PAR :     Benoit Boulanger tda