Quoi faire après une inondation, on passe au ménage !

QUOI FAIRE APRÈS UNE INONDATION ?
Préparez-vous, on passe au ménage !

Il est important de savoir quoi faire après une inondation. Lorsque l’eau qui avait envahi votre propriété s’est retirée en laissant derrière elle détritus et désolation, il faut entreprendre le grand ménage. Premièrement, il faut connaitre les  interventions à faire suite aux dégâts provoqués. Que ce soit par l’eau ou par la glace il faut prendre  les mesures pour bien planifier et exécuter les travaux.

L’analyse et le traitement des différents problèmes se déroulent en trois étapes pour savoir
quoi faire après une inondation
 :

  1. Les différents niveaux d’atteinte du bâtiment
  2. L’intervention à l’intérieur et à l’extérieur
  3. Les mesures d’ordre général

 

LES NIVEAUX D’ATTEINTE DU BÂTIMENT

Tout d’abord, il faut savoir quoi faire après une inondation et vérifier le degré d’atteinte des composantes du bâtiment avant d’intervenir. Il faut connaitre dans quelle mesure les matériaux ont été touchés par l’eau. Premièrement, essayer de déterminer jusqu’à quel point ils sont détériorés ou s’ils pouvaient représenter un danger pour la santé et/ou pour la sécurité des occupants.

Allons-y avec les niveaux d’atteintes :

 

Légère :

Cette atteinte pourrait se décrire comme étant une infiltration d’eau mineure du sous-sol, au niveau du plancher surtout et de la base des murs périmétriques (murs de fondations) et des cloisons intérieures (murs séparateurs des pièces).

À faire :

  • Procéder à l’enlèvement de toute l’eau résiduelle.
  • Nettoyer, désinfecter et assécher les matériaux conservés en enlevant toute trace d’humidité.
  • Remplacer les matériaux les plus endommagés ou ceux qui ont baignés dans l’eau sur une longue période.

Moyenne :

Cette atteinte pourrait se décrire comme étant une infiltration d’eau plus importante du sous-sol, jusqu’à mi-hauteur des murs périmétriques (murs de fondations) et des cloisons intérieures (murs séparateurs des pièces).

À faire :

  • Procéder à l’enlèvement de toute l’eau résiduelle.
  • Nettoyer, désinfecter et assécher les matériaux conservés en enlevant toute trace d’humidité.
  • Enlever toutes les composantes qui ont été imbibées et ouvrir les espaces clos (murs et planchers), assécher les composantes et désinfecter (avec un traitement antifongique) AVANT la reconstruction des parties enlevées conservées.

Importante :

Cette atteinte pourrait se décrire comme étant une infiltration d’eau plus importante du sous-sol, jusqu’à la hauteur de la structure du plancher du rez-de-chaussée, sur l’ensemble de l’édifice.

À faire :

  • Procéder à l’enlèvement de toute l’eau résiduelle.
  • Nettoyer, désinfecter et assécher les matériaux conservés en enlevant toute trace d’humidité, AVANT de reconstruire.
  • Démolir et enlever toutes les composantes jusqu’aux éléments et/ou pièces structurales.
  • Procéder à la réfection des éléments structuraux selon leurs degrés de détérioration respectifs.

Extrême :

Accumulation d’eau au niveau du sous-sol en entier, ainsi que par-dessus la structure du plancher du rez-de-chaussée et des cloisons du premier niveau et peut-être même plus …

Détérioration importante des éléments structuraux comme les murs de fondations, les assises des colonnes, les murs porteurs et/ou poutres de soutien des planchers.

À faire :

  • À ce niveau d’atteinte et suite aux dommages constatés, il ne reste que TRÈS PEU ou, pour ainsi dire, PAS de solutions de reconstruction viable ou réaliste.
  • L’alternative d’une reconstruction complète de l’ensemble du bâtiment devra fort probablement être envisagée, malheureusement !

 

L’INTERVENTION À L’INTÉRIEUR ET À L’EXTÉRIEUR

Savoir quoi faire après une inondation : Vous devez inspecter, certains des éléments ne pourront être conservés et/ou récupérés.

Parmi ceux qui devront être enlevés, voici une liste proposée, des éléments composant les différentes parties d’une habitation typique.

À L’INTÉRIEUR :

Voici le détail des compositions typiques des murs,  planchers, plafonds, d’une habitation.

Sur les murs extérieurs :

  • Finition intérieure : bois, brique, vinyle, éléments décoratifs, etc.
    à enlever et jeter.
  • Gypse non récupérable, devra être enlevé et jeté.
  • Fourrures de bois seront difficilement récupérables après enlèvement du gypse.
  • Colombages de 2’’x4’’ ou 2’’x6’’ récupérables à la condition d’assécher et traiter.
  • Laine isolante ne peut être récupérée si elle a été mouillée, elle aura perdu sa capacité isolante et pourrait être source de moisissures éventuellement.

Cloisons intérieures :

  • Démolir les cloisons ayant baigné dans l’eau. Gypse et structure de colombages.
  • Si tel est le cas, il faudra enlever certains éléments de plomberie ou d’électricité en vue de la reconstruction du mur affecté.

Planchers :

  • Tous soufflages de bois des faux planchers, sur la dalle sur sol du sous-sol.
  • Dalle de béton : IMPORTANT, vérifiez si les poussées hydrauliques venant du sol n’ont pas affecté l’intégrité du béton. Voir si il y a présence de fissures ou de soulèvements.
  • Si la dalle est intègre, l’assécher en profondeur. Ne pas entreprendre de travaux de finition si la dalle et/ou les murs de fondations ne sont pas entièrement secs, après vérification de leurs taux d’humidité.

Plafonds / planchers :

  • Démolir les composantes ayant baigné dans l’eau : gypse et structure de fourrures, dans certains cas la laine isolante.
  • Vérifiez l’état de la structure du plancher et remplacez les pièces endommagées.

NOTE : Les matériaux ayant baigné dans l’eau, même sur une courte période, devraient être retirés. Dans certains cas ils pourront être récupérés, à la condition de les assécher et de les traiter avec un produit antifongique.

À L’EXTÉRIEUR :

Voici le détail des compositions  de murs typiques, tel qu’on les retrouve sur la majorité de nos habitations et autres constructions. Tous les matériaux affectés par l’eau devraient être retirés et remplacés après nettoyage, assèchement et traitement antifongique.

Les murs extérieurs :

  • Probablement que vous devrez enlever le revêtement de finition extérieur (brique, crépis, acrylique, bois, vinyle, aluminium, etc.) Si l’eau l’a atteint, vous aurez ainsi accès aux composantes de support, derrière les finis et donc à la structure des murs.
  • Remplacez tous les matériaux détériorés par l’eau.
  • Les portes extérieures et les fenêtres du sous-sol et/ou du premier étage devraient être vérifiées en profondeur (cadres et mécanisme d’opération) et réparées ou remplacées au besoin.
  • Les balcons, terrasses, escaliers de bois surtout, mais aussi ceux de béton ou de métal, devront être évalués avant leur réutilisation, pour votre sécurité.

LES MESURES D’ORDRE GÉNÉRAL

De façon générale, les produits, systèmes et/ou équipements mécaniques abîmés par l’eau, pourront être conservés après vérification par des professionnels. Ainsi, les installations et éléments suivants devront faire l’objet de vérifications :

Plomberie :

  • Les systèmes de conduits de drainage pluvial (drain français) et sanitaire, à l’intérieur tout comme à l’extérieur : drains de plancher, clapets antiretour, etc.
  • Les bassins de captation des eaux du drainage des fondations (au sous-sol), ainsi que les pompes s’y rattachant.
  • Les conduits d’alimentation en eau domestique, de la zone affectée.
  • L’état général (fissures, taches, déformations) des accessoires de plomberie comme les cabinets de toilette, lavabos, évier, cuves, bains, douches, etc.

Électricité :

  • Faire vérifier par un maitre-électricien, tous les raccords de distribution, équipements et composantes générales (plinthes chauffantes, boites de raccords, etc.) qui ont été submergés par l’eau.
  • Apporter une attention particulière au panneau de distribution de l’entrée électrique de la maison.
  • Ne conserver que les composantes qui ne démontrent pas de dégradations ou de défauts, tel que déterminé par l’électricien.

Appareils de mécanique :

  • Faire vérifier les systèmes et unités de chauffage comme les fournaises au mazout (à l’huile) et ses différentes parties comme le réservoir à l’intérieur ou à l’extérieur, les tubulures d’alimentation de l’unité, etc., en s’assurant qu’il n’y a pas de fuites.
  • Vérifier les pompes thermiques, échangeurs d’air, tous les conduits de ventilation (aux échangeurs d’air et/ou de l’unité de chauffage centrale).
  • Tous les équipements fonctionnant au gaz naturel, au propane ou au bois (foyers) ainsi que les conduits d’évacuations s’y rattachant (cheminée).

NOTE : Dans tous les cas présentés ici, il est fortement recommandé de faire inspecter et/ou évaluer, au cas par cas votre propriété, pour connaitre le traitement approprié à appliquer,  afin d’effacer le plus possible les traces du sinistre.

À retenir :

  • Tous matériaux inorganiques peuvent, sous certaines conditions, être conservés, comme exemple : le béton, la céramique, les colombages métalliques, certains panneaux d’isolants rigides de polystyrène, d’uréthane ou autres.
  • Pour ce qui est des matériaux organiques semi-poreux comme le bois, peuvent être récupérés après assèchement et traitement antifongique. Vous pourrez donc conserver les pièces structurales des murs et planchers. Si toutefois il y avait présence de pourriture, c’est que le problème était déjà présent avant …
  • Défaire les endroits cachés (murs extérieurs, cloisons intérieures, plancher ou plafonds) afin de vous assurer qu’il n’y a pas d’eau ou d’humidité excessive, propice à la propagation des moisissures.
  • Dans tous les cas, il faut ouvrir le bas et le haut des murs (ou les extrémités d’un plancher) et procéder à la ventilation (pour assécher) et déshumidification de ces espaces. Des équipements comme les ventilateurs et déshumidificateurs performants sont disponibles dans la majorité des centres de locations d’outils.
  • Nous suggérons de procéder à la désinfection complète de TOUS les conduits utilisés pour le transport de l’air, des unités de ventilation / chauffage, en fonction de la présence possible de moisissures qui pourraient s’y trouver.
  • Tout ce qui aura été touché par l’eau et conservé devra subir un traitement antifongique.

CONCLUSION :       

Vous en êtes maintenant à la ‘’reconstruction  après déluge’’, vous pouvez vous charger de faire exécuter les travaux correctifs de réparation et/ou réfection par nos entrepreneurs spécialisés et accrédités, que vous retrouverez facilement sur notre plateforme de services. Si jamais vous ne vouliez pas vous occuper de toutes ces démarches, vous pouvez mandater votre entrepreneur général ou spécialisé, pour qu’il s’occupe d’effectuer les travaux, à votre place.

IMPORTANT :

Reconstruire avec vigilance 1. Il en va de votre santé et de celle de votre famille. De plus, vous voudrez sans doute ramener votre habitation à sa valeur d’origine, le tout selon les règles de l’art et les normes en vigueur. Contactez nos entrepreneurs pour qu’il s’occupe de votre projet de reconstruction ! Le fait de travailler avec des entrepreneurs certifiés vous facilitera la vie tout au long de votre retour à une situation normale.

AIDE-MÉMOIRE :

Ce sont les différentes autorités municipales et/ou gouvernementales, qui détermineront des documents à fournir lors de l’exécution de vos travaux de restauration / réparation / remise en état de votre propriété.
Pour toutes questions concernant l’aide financière ou autres types d’assistances reliées à ces événements,
vous pouvez contacter :

URGENCE QUÉBEC
Sur le site internet très facile d’accès ou au :  1- 877- 644-4545
urgencequebec.gouv.qc.ca

OU

RÉGIE DU BÂTIMENT DU QUÉBEC
Sur le site internet très facile d’accès ou au :  1-800- 36-0761
rbq.gouv.qc.ca

 911Réno.Solutions vous souhaite : bon courage !

VOUS ÊTES VICTIME D’UN OU PLUSIEURS DE CES SINISTRES ?
Laissez-nous vous assister et vous aider à surmonter cette épreuve !
CONTACTEZ-NOUS pour une INTERVENTION RAPIDESERVICE 24 h/ 7 jours
Nous faciliterons le retour à une “situation normale”

1-844-704-9111

""
1
Nom
Prénomyour full name
Téléphone
Adresse
Ville
Date des Travauxof appointment
Message
0 /
Previous
Next